28 juillet 2008

Chacun ses lampions...

... et chacun sa fête.
R0010947R0010950R0010940
Ici aussi, le week-end du 14 juillet était un week-end de fête.
Des moments comme on les aime ici : une fête japonaise, le "natsu matsuri " (fête d'été) de la crèche de la minuscule dame, de la musique française le lendemain a l'Institut français, puis la "fête des lampions" dans le sanctuaire du YasukuniYasukuni, le "mitama matsuri".

Toute la famille était prête, plus tôt que d'habitude ce samedi : pas question de traîner, c'est la fête de la crèche. Quelques semaines auparavant, c'était la fête de l'École du petit monsieur et ,malgré la chaleur, nous avions déjà passe de bons moments en famille et entre amis, a déambuler dans les stands de chaque e après avoir regarde, très émus, le premier spectacle d'école. Mais c'était la fin du séjour de Maminou au Japon et un petit vent de mélancolie soufflait sur Fujimi....
L1002886L1002930
Cette fois ci, la première intéressée n'avait pas bien conscience de l'évènement de la journée, alors pourtant que son grand frère lui répétait, et répétait plusieurs fois par jour, depuis plusieurs jours....
La aussi, des stands, la pèche a la ligne, un chamboule-tout, un stand photo, des masques et même des pop-corn. Les stands portaient des noms japonais et Anpanman remplaçait les figurines plus occidentales mais surtout, en guise de spectacle, les enfants portaient leur "mikoshi", sorte de petit temple traditionnellement porte et "jeté" sur les épaules de plusieurs hommes pendant les fêtes d'été et qui laisse, les premières fois en tout cas, de véritables traces.
La minuscule dame a donc tire son mikoshi, consciencieusement fabrique la semaine qui précédait avec ses camarades japonais.

Le lendemain, point de mikoshi ni de danses et chants traditionnels mais de la musique française, du fromage, du vin, des crêpes et autres plaisirs "français", en présence de français n'ayant pas encore répondu a l'appel des vacances en famille au bord de l'atlantique ou de la méditerranée.
Cette fête ci, c'était surtout celle des parents, un petit goût de Paris, cette fois ci, sur IidabashiIidabashi...

Puis, il ne restait plus qu'a attendre de pouvoir aller se promener le long du Yasukuni, le lendemain, peut-être même le surlendemain, cette fête dure trois jours...
Mais il faudra y aller le soir, parce que c'est vraiment plus joli, ou juste avant le nuit, pour voir "tout se transformer"... Le "mitama matsuri", c'est la "fête des âmes", le seul moment de l'année pendant lequel l'âme des ancêtres est présente sur terre, pour faire la fête...
Des tambours, des danses traditionnelles, d'élégantes japonaises en yukata (kimono d'été), des pommes d'amour, des pèches a la ligne, et du monde, du bruit,....
Mais surtout des lampions partout, allumes, magnifiques : nous les avions vu, ces messieurs équilibristes, accrocher les lampions, même les plus haut, toute la semaine qui précédait alors on l'avait attend ce moment, le moment ou la lumière prendra possession de tous ces lampions. Ce fut un moment comme on les aime bien ici : un savant mélange entre des plaisirs et des saveurs françaises, qui adoucissent parfois l'éloignement ,mêlés a des découvertes japonaises,des odeurs et des couleurs qui nous manqueront après, quand "ici" de viendra "là-bas" et qu'on racontera notre vie au Japon en se disant "avant, a Tokyo". L1002945
R0010958

Posté par philoatokyo à 23:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Chacun ses lampions...

    j'ai reconuu la crèche de Léonie!!!!! et les lampions, j'aurais aimé y être.

    Posté par marion, 29 juillet 2008 à 03:23 | | Répondre
  • ça fait plaisir, toutes ces photos!!! ce que léonie est belle et qu'est ce que cette vie te va bien!
    aaaaaaah si le Japon n'était pas autant à l'autre bout du monde!!!!!!

    Posté par fanette, 30 juillet 2008 à 02:22 | | Répondre
  • "Avant à Tokyo..." c'était bien.
    Contente d'avoir de tes nouvelles avec ce joli billet qui me rend une fois de plus nostalgique.

    Posté par camomille, 12 août 2008 à 18:48 | | Répondre
  • ce post m'a rendue mélancolique ! à peine arrivée je me surprend déjà à me dire "tiens ça ça va me manquer ..." en fait pour l'instant j'aimerais ne jamais repartir ... cette vie nous va bien !

    Posté par leterrieratokyo, 16 août 2008 à 15:16 | | Répondre
Nouveau commentaire